Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Rencontre à Paris pour le soixantième anniversaire de l’Association France (...)

Rencontre à Paris pour le soixantième anniversaire de l’Association France Algérie (AFA)

vendredi 8 décembre 2023, par Christian Travers

2 décembre 2023

On le sait, l’AFA a été créée au lendemain de l’indépendance de l’Algérie sur une initiative de Germaine Tillion, avec le soutien du général de Gaulle.
Son objectif était et reste de contribuer à entretenir et enrichir une relation d’amitié entre les peuples algérien et français. Faciliter la compréhension réciproque en prenant en compte les réalités économiques, sociales et culturelles. Son action se veut indépendante des pouvoirs politiques et elle se situe résolument au niveau des relations entre les sociétés civiles.

C’est Edmond Michelet qui en fut le premier président et, au moment de sa création, son conseil d’administration comprenait notamment des personnalités comme Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Raymond Aron, Eugène Claudius-Petit, Jean-Daniel, Jean-Marie Domenach, André Frossart, Stéphane Hessel, Jean Lacouture, David Rousset, Maurice Schumann, Paul Teitgen et même Jacques Pâris de Bollardière…

Depuis, se sont succédés à la présidence Georges Gorce, Germaine Tillion, Louis Terrenoire, Stéphane Hessel, jean Charbonnel, Bernard Stasi, Pierre Joxe, Jean-Pierre Chevènement. Et depuis 2018 c’est Arnaud Montebourg qui assure cette fonction.
En 2022 une rencontre nationale avait eu lieu au Sénat le 26 novembre et on peut en trouver un compte rendu sur le site, sous la rubrique : Actualités, presse, autres associations, à la date du 30 novembre 2022.
Cette année, la réunion s’est tenue dans le grand salon de la Maison de L’Amérique Latine du boulevard Saint-Germain, à Paris et une centaine de personnes dont une partie notable d’origine maghrébine ont écouté les conférences et participé aux débats.

L’introduction aux débats a été marquée par plusieurs intervenants :

– Arnaud Montebourg, président de l’AFA rappelle les liens indéfectibles entre les Français et les Algériens et la nécessité de poursuivre les actions constructives déjà entreprises. Il évoque le premier président Edmond Michelet qui comme garde des sceaux a milité contre la torture et qui avait établi très tôt des relations avec les indépendantistes. Malgré les difficultés politiques qui subsistent entre les deux pays il convient de resserrer les liens entre les deux peuples. Mais il reste des adversaires : les nostalgiques de l’Algérie française qui glorifient encore le colonialisme et ceux qui en Algérie considèrent que les problèmes que traverse le pays ont pour cause principale la France. L’AFA connaît l’histoire, mais elle est résolument tournée vers l’avenir. Elle continuera à le faire avec liberté et il rappelle que l’AFA n’a pas hésité à soutenir le Hirak.

– Stéphane Romanet, ambassadeur de France en Algérie, intervient en vidéo-conférence. Il vient de prendre ses fonctions à Alger et il souligne qu’en quelques semaines il a pu apprécier l’accueil chaleureux que lui ont réservé les Algérois. Malgré les vicissitudes des relations officielles il sait que l’Algérie est essentielle pour la France et que la France l’est autant pour l’Algérie. Il sait aussi que par-delà la Méditerranée beaucoup d’Algériens ont des relations personnelles avec des Français et que la réciproque existe aussi. Les relations entre les jeunesses des deux pays doivent être encouragées. Dans ce domaine comme dans d’autres tous les leviers doivent être exploités et naturellement il compte sur l’AFA pour y prendre sa part.

– Said Moussi , ambassadeur de l’Algérie en France n’a pas pu participer à cette rencontre ni intervenir en vidéo-conférence.

– Belkhir Belhaddad, député de Moselle et nouveau président du Groupe d’Amitié France-Algérie déclare d’emblée que l’amitié franco-algérienne ne se décrète pas mais qu’elle se bâtit par la construction de projets communs. Les diverses sensibilités en France comme en Algérie ne doivent pas empêcher d’avancer. Il faut créer de nouvelles dynamiques en sollicitant des artistes et des journalistes, en favorisant les rencontres conviviales, en exploitant aussi les ressources de « la diplomatie de la fourchette ». La circulation des personnes entre les deux pays est indispensable pour assurer le lien et les restrictions actuelles doivent être réduites. Il faut soutenir les projets locaux et pour les faire aboutir il faut renforcer les relations avec les parlementaires algériens.

– Jean-Louis Levet, délégué général de l’AFA prône une dynamique collective au service d’un avenir commun et présente brièvement la suite des interventions et débats.

L’AFA et ses archives : Mémoires d’avenir

– Présentation par Nicole Lefour et Yves Jamet du projet qu’ils partagent : utiliser les archives qui sont aujourd’hui éparses pour mieux bâtir l’avenir. C’est un travail considérable où est mis en évidence que dès l’origine l’AFA a voulu dépasser la cruauté et les blessures de la guerre pour se tourner vers l’avenir.
– Laurent Soutenet, président de la « Fraternité Edmond Michelet » évoque de Brive –la-Gaillarde en vidéo-conférence, la belle personnalité du premier président de l’AFA sous le titre : Les valeurs fondatrice de l’AFA avec Edmond Michelet. Grand résistant, déporté, ministre du général de Gaulle Edmond Michelet avait des qualités morales incontestées, et il en est de même de son frère d’armes Louis Terrenoire.

L’Algérie et la France au coeur, des membres de l’AFA racontent leur engagement

Table ronde animée par Nadia Agsous qui donne la parole à plusieurs membres de l’AFA. Ceux-ci indiquent les raisons de leur engagement à L’AFA et décrivent les actions et les projets qu’ils entendent mener à bien dans l’avenir :
Samia Brahimi, ingénieure, consultante en stratégie et exécutive coach HEC Paris. Née en France elle a fait une carrière d’officier en Algérie. Menacée par le Jihad elle a donné sa démission au moment des « années noires » et rejoint la France.
Bernard Langlet, vice-président de l’AFA Pays d’Auvergne, ancien principal de collège, en charge de l’éducation et la culture, conseiller citoyenneté auprès du recteur. Il travaille en relation étroite avec Mireille Lacombe, présidente de l’AFA Pays d’Auvergne et adhérente de la 4acg
Miriam Lahichi, avocate au barreau de Paris, spécialisée dans le droit des deux pays notamment pour aider ses clients dans la création d’entreprise. Elle prononce des conférences sur la fiscalité des deux pays et s’attaque à la création d’une base de données.
Zohra Perret, présidente de L’AFA Rhône-Alpes.
Julie Amianto, secrétaire générale de l’AFA Occitanie n’a pu rejoindre la réunion.

Elles et ils indiquent l’importance pour elles et eux de bâtir de nouvelles relations entre les Français et les Algériens et qu’elles et ils s’inscrivent dans la trajectoire définie par Edmond Michelet et Germaine Tillion, trajectoire qui n’a pas pris une ride. Encore aujourd’hui leurs personnalités et leur action constituent pour elles et eux des repères et un horizon.

Le nouveau contexte économique et géopolitique de la relation franco-algérienne

Conférence par El Mouhoub Mouhoud, professeur d’économie, Président de l’Université Paris Dauphine, membre du Cercle des Economistes.
Il évoque la place du Maghreb et en particulier de l’Algérie dans la mondialisation qui est marquée par l’extension du commerce international, les investissements provenant de l’étranger et les délocalisations, la globalisation financière, le partage international des connaissances et des recherches, les migrations internationales et les transferts colossaux d’argent qui y sont liées.

Il distingue trois phases :
– 1950-1990 : ouverture du commerce, baisse des droits de douane dont les conséquences se limitent alors à une cinquantaine de pays.
– 1990- 2010 : Hyper globalisation avec ouverture aux pays émergeants comme la Chine, l’inde et le Brésil. Les coûts de productivité deviennent essentiels. Les salaires par unité produite sont l’élément le plus important. Extrême fragmentation des unités produites, développement de la vente des composants qui peuvent traverser le monde parce que le prix des transports et les droits de douane ont chuté. Hyper carbonisation de l’économie.
– 2010- 2023 : Crise des subprimes, domination commerciale de la Chine, diminution des écarts de coûts de fabrication en raison de la croissance des salaires dans les pays émergents, accroissement des coûts des transports.

En conséquence on observe des relocalisations partout où la robotisation est possible, ou le retour vers des pays plus proches mais l’on constate, à l’inverse, surtout après le passage du Covid, que les postes de service qui sont de plus en plus importants (40 % des emplois dans l’OCDE) se délocalisent en raison de l’absence de coûts de transport et de droits de douane.
Sans renoncer à son développement industriel et grâce à l’augmentation du prix du gaz dont elle bénéficie, l’Algérie doit investir dans les emplois de service et profiter du développement de l’intelligence artificielle.

D’autres séquences étaient inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre :
– Le féminisme en Algérie, d’hier à aujourd’hui
– Des leviers d’amitié entre les deux sociétés

Un incident notable s’est produit au milieu de cette réunion.
Une Algérienne en furie est venue tenir un discours haineux à l’encontre de L’AFA sans qu’il soit possible de l’interrompre. Elle fut ensuite relayée par des hommes porteurs de slogans… et une tarte à la crème fut projetée à la face d’Arnaud Montebourg. Au micro l’appel au calme n’a pas eu d’effet et c’est seulement l’intervention de nombreux hommes de l’assistance pour évacuer les perturbateurs qui a permis le retour eu calme et la poursuite des travaux.

Dans la confusion et les cris du moment il était malaisé de comprendre les objectifs des opposants, mais il semble qu’on faisait reproche à l’AFA de pactiser avec le pouvoir algérien en place alors que celui-ci est plus que jamais autoritaire et qu’il emprisonne ceux qui, pacifiquement manifestent leur opposition.

Christian Travers

Association France Algérie (AFA)

https://associationfrancealgerie.fr/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.